Rechercher

La rétention du souffle (kumbhaka)


Voici l'une des 112 méditations tantriques du Vijnana Bhairava Tantra. Elle est, comme les autres, accessible, simple, et s'adresse à tous.

Que l'on s'adonne à la rétention du souffle après l'expiration ou bien l'inspiration. A la fin de cette pratique, l'énergie est dite "apaisée". Et grâce à elle un état d'être apaisé se révèle.

Commentaire de Pierre Feuga :

L'exercice prolongé de la rétention du souffle induit un changement de qualité dans la respiration qui s'établit ensuite, sans aucun effort. Ce souffle introverti, d'une extrème douceur, presque imperceptible, apaise la psyché dans ses profondeurs. L'énergie équilibrée puis ascendante se transforme en puissance diffuse et omnipénétrante. Deux degrés d'apaisement sont ici évoqués : du premier, simple quiétude (psychosomatique) on glisse au second (sérénité de l'être).


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout